Nos poêles à granulés (ou poêles à pellets)

Le poêle à granulés aussi appelé poêle à pellets n'est pas un poêle à bois comme les autres. Il n'utilise pas des bûches, mais des granulés ou pellets pour fonctionner. C'est la version moderne du chauffage bois, car l'approvisionnement et l'allumage sont automatisés.

Comment marche un poêle granulés ?

Le fonctionnement d'un poêle à granulés est en grande partie automatisé. Un réservoir contenant 15 à 60 kg de granulés est relié au foyer par une vis sans fin, qui alimente régulièrement le feu en combustible. Pour allumer votre poêle, une pression sur un bouton suffit, le feu prend alors grâce à l'action d'une résistance électrique de 400 W.

L'air comburant est apporté dans le foyer grâce à un ventilateur, lui aussi électrique, dont la seconde fonction est d'expulser les fumées par l'arrière du poêle. Un second ventilateur fait circuler l'air dans la chambre de combustion où il est chauffé, avant de ressortir à l'avant du poêle. Le poêle à granulés chauffe par convection, en expulsant de l'air chaud dans la pièce.

Bon à savoir : Les poêles à granulés doivent comporter le marquage CE et être conformes à la norme NF EN 14785.

Quand acheter un poele à granulés ?

Un poele à granulés est plus particulièrement recommandé pour un usage intensif.

Un poêle à granulés est aussi recommandé dans ces cas :

  • Vous avez une maison bien isolée (à faible inertie)
  • Vous ne pouvez pas stocker une grande quantité de bois
  • Vous voulez vous éviter des corvées d'approvisionnement en bois ou d'allumage du feu
  • Vous tenez à maitriser les températures
  • Vous voulez émettre le moins possible de polluants dans l'air mais vous êtes prêts à utiliser un peu d'énergie électrique.

Bon à savoir : La plupart des modèles de poeles à granules disposent de ventilateurs qui peuvent émettre du bruit, le niveau sonore peut alors gêner certaines personnes (sauf à baisser la puissance quand vous êtes dans la pièce).

Chez Quimper Cheminées, nos modèles sont très silencieux, soit parce que l'air n'est pas expulsé par un ventilateur mais par convection naturelle (ces poeles sont en général beaucoup plus chauds que les poeles à air pulsé), soit parce que le bruit du ventilateur a été particulièrement bien insonorisé.

Comment choisir un poele à granulés ?

Quels éléments doivent être pris en compte dans l'achat d'un poele à granules ?

Comme pour tout poêle, il faut avant tout apprécier :

  • les fonctions
  • le style / la forme
  • la puissance (adaptée à votre besoin)
  • le rendement
  • le prix.

Les poeles à granulés se différencient aussi par les différentes techniques qu'ils emploient.

Elles concernent :

  • l'arrivée d'air avec des poeles étanches ou canalisables (l'air comburant est pris à l'extérieur et pas dans la pièce ce qui est un gage TRES appréciable de confort et d'économies).
  • l'extraction de la chaleur qui peut se faire soit avec un ventilateur (on parle alors d'air « pulsé » ou de convection « forcée »)  soit naturellement (convection naturelle).

La convection forcée peut parfois être bruyante (ce n'est plus vrai pour tous les modèles) et implique plus d'électronique, quand la convection naturelle rend les appareils silencieux mais presque aussi brûlants qu'un poele à bûches.

Viennent ensuite les options :

  • l'habillage (pierre, ceramique,  faience,  acier) qui change le style mais va aussi donner de l'inertie à votre poele (l'habillage du poele adoucit le chauffage d'une certaine manière: le temps de chauffe est  plus long mais la montée en température plus lente)
  • la gestion des températures (certains poeles gèrent un niveau de puissance, les meilleurs mesurent la température de la pièce et proposent des températures programmables par plages horaires)
  • la mise a disposition de télécommande ou de commandes des temperatures à distance

Les avantages et inconvénients d'un poêle à granulés

Le poêle à granulés présente de nombreux avantages, le premier étant bien évidemment ses performances. En effet, il offre un rendement très élevé pouvant atteindre 95 %, pour une autonomie comprise entre 24 et 120 heures en fonction des modèles et des températures désirées (Plus le réservoir est grand, plus l'autonomie sera importante).

Très facile d'utilisation, le poêle fonctionnant au granulé évite les corvées de bois et de feu. Avec son allumage automatisé, c'est un véritable jeu d'enfant de mettre ce chauffage en route, grâce à un panneau de contrôle situé en façade du poêle ou à une télécommande. Certains modèles sont même programmables. Pour le recharger en combustible, il suffit de mettre des granulés dans la trémie. Il est aussi doté d'un thermostat (parfois avec plages horaires), grâce auquel on peut contrôler la température d'un simple geste.

Le poêle à granulés est aussi très écologique. L'utilisation des granulés qui sont des combustibles très secs, et sa haute technologie grâce à laquelle la combustion est presque complète, entrainent des rejets polluants minimes.

Certains modèles de poêle a pellets disposent de systèmes de sécurité avancés avec contrôle des températures, contrôle de la fermeture des portes et arrêt quand la trémie est vide ou le courant coupé.

Autre point à prendre en compte, le recours à l'électricité, la résistance de 400 W, les ventilateurs, la vis sans fin et les mécanismes automatisés fonctionnant grâce à cette énergie. D'ailleurs, en cas de coupure de courant,  vous ne pourrez plus utiliser votre poêle (sauf si vous le raccordez à une batterie ou un panneau solaire).

Impacts d'un poele à granulés

La consommation moyenne d'un foyer disposant d'un poêle à granulés est de 2 tonnes de granulés bois  par an. Il faut donc disposer d'un espace de stockage suffisant à l'abri de l'eau

Le poêle doit être éloigné d'un mur constitué de matériaux inflammables (la distance est précisée dans la notice de l'appareil) et son conduit doit être à une distance équivalente à 3 fois le diamètre du conduit (qui est de 8 ou 10 cm en général).

Si les matériaux sont non combustibles un simple écart suffit (2-3 cm)

Les poêles à granulés nécessitent des conduits plus petits que les conduits pour poeles à bois et ils doivent avoir des propriétés différentes car la température des fumées est moins élevée qu'avec un poêle à buches (meilleurs rendements obligent). L'appareil peut être relié soit à un conduit classique, soit à un conduit direct à double paroi.